Emmanuel de Merode

Emmanuel Werner Marie Ghislain de Merode, né à Carthage en Tunisie le 5 mai 1970, est un anthropologue et primatologue belge, directeur provincial de l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN) au Nord-Kivu et conservateur du parc national des Virunga en République démocratique du Congo.
Le prince Emmanuel Werner Marie Ghislain de Merode est le deuxième fils de Charles Guillaume, prince de Merode, et de son épouse, la princesse Hedwige de Ligne de la Trémoïlle (sœur de Charles-Antoine de Ligne de la Trémoïlle). Ses parents appartiennent à deux des plus anciennes familles belges. Dans le cadre de ses activités professionnelles, il n'utilise pas le titre de noblesse conféré à sa famille en 1929. Son père réside dans le grand Château de Serrant, propriété de la famille.
Emmanuel de Merode est l'époux, depuis le 6 décembre 2003, de Louise Leakey, paléontologue kényane d'origine britannique, et le père de deux filles, Seiyia Ina (née en 2004) et Alexia Meave (née en 2006).
Anthropologue de formation, ardent défenseur de la conservation de la nature, il a travaillé au contrôle du commerce de la viande de brousse et à la protection de la faune sauvage en Afrique centrale et de l'Est. Sa tâche principale était le support des gardes dans les parcs nationaux difficiles d'accès, principalement ceux de l'est de la République démocratique du Congo, notamment lors des dix années de guerre civile.
Le 1er août 2008, il est engagé par le gouvernement congolais comme directeur du Parc national des Virunga. Après avoir prêté serment d'allégeance au drapeau congolais, il devient le seul étranger à exercer des pouvoirs judiciaires durant la guerre qui déchire ce pays d'Afrique centrale. Il réside au siège du parc à Rumangabo (en), en bordure du secteur des gorilles de montagne. Les 680 rangers du parc sont sous son commandement et son travail est focalisé sur la protection de la faune exceptionnelle, qui comprend notamment, outre une importante population de gorilles de montagne, des éléphants, des okapis et des chimpanzés.
Sa première percée a été de négocier un accord entre le Gouvernement congolais et le chef rebelle Laurent Nkunda pour épargner le secteur des gorilles de montagne des ravages de la guerre civile et pour permettre aux rangers du gouvernement de se déployer en territoire rebelle.